www.nettime.org
Nettime mailing list archives

<nettime-ann> Re: [nettime-fr-raw.nm] "En mai, Villepin fait l'expo qui
Louise Desrenards on Tue, 23 May 2006 18:28:22 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

<nettime-ann> Re: [nettime-fr-raw.nm] "En mai, Villepin fait l'expo qui lui pla î t - Il met l'art contemporain « tricolore » en vitrine au Grand Palais à Paris"


.
Bon, alors le podcast de criticalsecret y sera, à vrai dire on nous a
programmés sans que nous l'ayons demandé dans un dispositif de deux artistes
on nous informant simplement pour accord que nous faisions partie des cinq
ou six podcasts sélectionnés pour cette installation de plasticité sonore...

Finalement je me suis énervée, car sauf le lien sur le site du podcast la
source des références des podcasts utilisés n'était pas publiée ni sur
cartel ni sur catalogue, ce qui dans notre cas posait problème de fournir un
matériel gracieux, produit sans soutien ni fonds d'aide, et néanmoins
onéreux pour nous, mais de plus sans nous honorer de l'intégralité
multimédia de la source (donc en tronquant notre spécificité) puisque seule
la programmation sonore.

Par conséquent cela trahissait le travail collectif : j'ai donc fait une
clause discriminante que la référence collective sous la citation générique
de cette production et l'autorisation gracieuse du copyright soient
nécessairement publiés sur cartel au stand de l'installation et sur
catalogue.

Après force combat la réponse étant finalement a été un accord de principe,
donc j'imagine qu'il y aura quand même un catalogue ?

En tous cas sauf trahison de l'accord je ne peux me délier.

Je comprends maintenant pourquoi certains autres auteurs de podcasts ne
souhaitaient pas voir apparaître leurs noms dans ce cadre (pour autant sans
se priver d'être d'accord pour y faire apparaître leur podcast, m'a-t'on
dit) et pourquoi il ne fut pas simple pour nous de l'obtenir au terme de
trois jours de négociations acharnées...

Bon. Nous y sommes nous y restons; au moins notre présence est clairement
altière. 

Je ferai une info quand la chose démarera.

L. pour A. Guibert

http://www.criticalsecret.com/n15



On 1/05/06 11:47, "Alexandre Gurita" <alexandre.gurita {AT} biennaledeparis.org>
probably wrote:

> Translate online free
> http://www.worldlingo.com/en/products_services/worldlingo_translator.html
> En mai, Villepin fait l'expo qui lui plaît
> 
> Il met l'art contemporain «tricolore» en vitrine au Grand Palais à Paris.
> 
> par Henri-François DEBAILLEUX et Gérard LEFORT
> Libération
> QUOTIDIEN : mardi 18 avril 2006
> 
> 
> Lors de sa visite inaugurale à la Fiac (Foire internationale d'art
> contemporain), le 10 octobre 2005, le Premier ministre de la France s'étonne,
> s'inquiète, s'angoisse. Si l'art moderne et contemporain ne va pas trop mal en
> France, son marché n'est pas au mieux (lire page 7). Sensible aux choses de
> l'argent, le Premier ministre suggère différentes mesures en faveur de la
> création et des artistes, parmi lesquelles un projet de relance censément
> grandiose : «Organiser au Grand Palais une grande exposition consacrée aux
> artistes français contemporains afin de donner une nouvelle visibilité à la
> création française.»
> 
> Vieille lune. Au-delà de la grandiloquence et de l'effet d'annonce, l'idée
> n'est pas neuve. A l'étranger, moult manifestations font régulièrement honneur
> à la production nationale (à New York, la biennale du Whitney Museum ou The
> Greater New York au centre d'art PS1, à Londres la Tate Triennal, actuellement
> en cours) sans pour autant en faire un fromage à relents patriotiques. La
> France elle-même depuis 1991 a sa biennale nationale à Lyon. Cette dernière
> prenait le relais de la défunte biennale de Paris, dont la dernière édition
> eut lieu en 1985 à la Grande Halle de la Villette. Depuis, tel ce bon vieux
> Phénix, le projet d'une relance parisienne se démenait dans un gros tas de
> cendres, errant de site en site, des anciens entrepôts de Bercy jusqu'aux
> bâtiments désaffectés de la Sernam aux Batignolles. C'est cette vieille lune
> que le Premier ministre de la France a réchauffée sur son sein en la
> proclamant nouvelle. Ce que confirme Olivier Kaeppelin (délégué aux Arts
> plastiques du ministère de la Culture) : «Ce projet est né de discussions qui
> ne datent pas d'hier. Déjà, au milieu des années 90, des réflexions ont eu
> lieu pour relancer une manifestation importante qui soit un rendez-vous avec
> la création en France pour les Français mais aussi les visiteurs
> internationaux. L'exposition sera financée par le budget public à hauteur de 2
> millions d'euros, plus 900 000 euros attendus via les recettes et le
> partenariat privé.»
> 
> Si, sur le fond, le projet est plaisant pour tenter de rendre publique la
> création contemporaine française, la méthode est par contre pour le moins
> brutale. Décrété fin décembre 2005, ce «nouveau rendez-vous avec la création
> en France» ouvrira ses portes au Grand Palais le 9 mai. Un délai plus que
> riquiqui pour un projet de cette ambition. Une grande exposition, de surcroît
> quand elle se veut «événementielle», nécessite de longs mois, voire plusieurs
> années de préparation. Cette précipitation aura découragé plusieurs
> personnalités pressenties pour être le maître d'oeuvre de «La force de l'art»
> : entre autres Jean-Louis Froment (fondateur du CAPC de Bordeaux) ou Catherine
> Millet, critique d'art et écrivaine. Faute d'un seul papa-maman, un
> embouteillage de marraines et parrains vont donc se pencher sur le berceau du
> gros bébé. Pas moins de quinze commissaires (critiques, historiens d'art,
> directeurs de musée...) ont été nommés en début d'année, chargés chacun de
> sélectionner une dizaine d'artistes.
> 
> Foire d'empoigne. Quelles que soient les qualités des choix des uns et des
> autres, cette pléthore, qui évoque plus la foire d'empoigne (à chacun son
> stand) que l'exposition, occulte une vraie réflexion collective sur les jeux
> et enjeux de la création contemporaine. S'inquiéter par exemple de cette
> incantation ministérielle à redorer le blason de l'art contemporain, à l'heure
> où la politique culturelle du gouvernement actuel consiste tous azimuts à se
> désengager financièrement et «moralement», pour déléguer la puissance publique
> aux entreprises privées et aux régions, l'entourloupe consistant comme de
> coutume à faire passer un choix idéologique pour une fatalité. La «visibilité»
> souhaitée risque donc de virer à un flou fort peu artistique, même s'il a été
> très récemment précisé par le ministre de la Culture, que «La force» serait
> pérennisée en triennale. Dans le même esprit d'improvisation, c'est la Réunion
> des musées nationaux qui a été chargée de la production de la manifestation,
> alors que l'art contemporain n'est pas prioritairement son domaine.
> 
> Et les artistes ? Directement concernés mais pour la plupart pas consultés
> (les oeuvres sont extraites de collections publiques et privées), ils semblent
> se diviser en plusieurs cas d'embarras. Celui qui y est sans avoir été invité,
> comme Christian Boltanski (lire page 8). Celui qui n'était pas invité mais qui
> a tout fait pour l'être. Celui qui n'y est pas et qui ne voulait pas y être.
> Celui qui n'y est pas et qui est furax de ne pas y être. Celui qui y était et
> a préféré s'en aller à temps (lire l'entretien avec Gérard Fromanger page 8).
> Résultat de ce chacun pour soi, certains artistes comme Lavier, Sarkis, Ming,
> Closky ou Hirrschorn seront présentés plusieurs fois par différents
> commissaires, et d'autres, et non des moindres, tels Philippe Cognée (lire
> page 8), Miguel Chevalier, Patrick Tosani, n'y seront pas.
> 
> Politique. Mais alors, pourquoi tant de célérité dans le calendrier, qui a
> empêché par exemple la confection d'un catalogue ? Bien obligé de convoquer un
> motif bêtement politique. A moins d'un an de la présidentielle, le Premier
> ministre de la France, candidat putatif et par ailleurs poète, a sans doute
> voulu se donner une légitimité artistique qu'on ne lui connaissait pas, au
> point que «La force de l'art» a été rapidement rebaptisée «Expo Villepin».
> Droite pour droite, cette exposition électoraliste évoque la mémorable
> exposition Pompidou de 1972. A l'époque, déjà au Grand Palais (malédiction ?),
> le président de la République avait convoqué 72 artistes pour enchâsser son
> goût légendaire pour l'art moderne, et surtout Vasarely. Total : contestation
> et inauguration musclée sous protection des CRS. Mais ni l'époque, ni les
> enjeux, ni surtout l'engagement politique des artistes d'aujourd'hui,
> c'est-à-dire pour la grande majorité leur désengagement, ne sont comparables.
> Même si les déboires du CPE et la méthode Villepin du passage en force (de
> l'art ?) en ont traumatisé certains, qui se demandent de quelle «farce de
> l'art» ils vont être en mai les dindons, il y a peu de chances que le
> vernissage donne lieu à une grande performance d'art vivant et protestataire,
> genre «La force de la matraque».
> N e t I s N e w . T i m e I s N e x t M o r n i n g . R a w I s N o t W a r .
> F r O u t s i d e F r .
> *Unmoderate [nettime-fr-raw.nm] Contact admin-nfr.newmorning {AT} criticast.net
> 
> 
> Send emails to nettime-fr-raw.newmorning {AT} anart.no
> ( html and multimedia attach.documents available )
> Change your options of reception? Go to the homepage and log your address of
> subscription more your password; lose your Keys? Log your address and ask for
> a remind of your pass which will be sent by email:
> Homepage http://sympa.anart.no/sympa/info/nettime-fr-raw.newmorning
> Archives http://sympa.anart.no/sympa/arc/nettime-fr-raw.newmorning
> Subscribe http://sympa.anart.no/sympa/subrequest/nettime-fr-raw.newmorning
> Unsubscribe http://sympa.anart.no/sympa/signoff/nettime-fr-raw.newmorning
> Daily Events & Video Podcast ( collective by users on LoGz )
> http://www.criticast.net
> 
> *Netetiquette: this list of discussion is multidisciplinary emergent, hope to
> be creative, Francophone not exclusive but Anglophone or other spoken not
> being an obligation. Unmoderate exchanges call mutual respect and subscribers'
> self-control. Critical points of views need argumentation. Freedom requires to
> take care of easy spamming. Please to be patient with the free admins.
> Announce your infos or events and your elected links, quote from outside,
> discuss, think, criticize, explain, play, enjoy!
> 
> N e u f E t N e t . B r u t N o n L a G u e r r e . P r o c h a i n M a t i n
> L e T e m p s . F r E x t é r i e u r F r .



_______________________________________________
nettime-ann mailing list
nettime-ann {AT} nettime.org
http://www.nettime.org/cgi-bin/mailman/listinfo/nettime-ann