www.nettime.org
Nettime mailing list archives

[nettime-fr] CE SOIR OPEN BAR
Serge Balasky on Wed, 16 Oct 2002 11:38:03 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

[nettime-fr] CE SOIR OPEN BAR


PROMOTION

Vernissage le lundi 14 octobre 2002 à 19 heures

Commissaire d'exposition François Piron

Open bar

Espace Paul Ricard
Galerie Royale
9 rue Royale
75008 PARIS
metro Concorde

- Extrait du communiqué de presse :

"Conscients de l'Histoire, ajoutent François Piron, tous ces artistes se
défient de toute inscription thématique et, aux notions de citation, de
commentaire et de rappropriation qui constituent désormais les lieux communs
de l'art actuel, ils privilégient dans leurs oeuvres une valeur de
proposition et d'expérimentation. Ce qui pourrait constituer un dénominateur
commun de ces artistes est leur aptitude à déjouer toute notion de style
comme valeur ajoutée, à ne pas céder à la tentation de la signature pour
continuer à effectuer des recherches. Tous tentent des expériences, en
n'étant ni dans la réactivité ni dans le retrait du monde, mais dans une
relation lucide, GENEREUSE, où le doute et l'incertitude sont les moteurs
de  leurs constructions"

- Samedi dernier / lancement de la revue TROUBLE à la galerie
PUBLIC> Paris.  20 h 00. Je demande à François Piron membre du comité de
rédaction (placé derrière la caisse) un exemplaire gratuit de la revue en
lui précisant que je désire écrire à propos de cette revue mais que je suis
un bénévole travaillant sur/pour Internet. J'ajoute rapidement que je
peux rendre l'exemplaire prété. Ne me demandant ni mon nom ni le média
pour lequel je travaille bénévolement (parissi.com), il me donne le site de
la revue. Je lui réponds que la réception d'un texte écrit pour une
publication papier n'était pas la même que sur/pour un écran. Approbation
silencieuse de François Piron rapidement cassée par un individu assis à
côté de lui qui me conseille d'aller voir dans une bibliothèque (...).
François Piron rétorque à son voisin de caisse que c'est impossible (...).
Résultat : je me barre les mains vides et tire 20 euros à 300 metres de la
galerie, me représente à la caisse et achète deux exemplaires. J'en offre
un à Pascal Bories journaliste à Technikart et syndicaliste*. Le numéro 2 de
cette revue ayant été presque entièrement financé par Agnès B. (info :
participant du numéro 2 : Hans Ulrich Obrist directeur de rédaction de
"Point d'Ironie" financé aussi par Agnes B), alors fatalement un doûte
m'assaille et une incertitude grandit en moi : prêter un exemplaire à un
crevard de la médiation est-il en-dessous de toute bonne PROMOTION
et surtout en phase avec le RESEAU ?  Passe moi la hache chérie.

Serge Balasky

PS : merci à Boris Achour pour son invitation au 17 rue merlot
Il comprendra. (merci de lui fowarder ce message)

*http://fr.groups.yahoo.com/group/syndicathype/



 
 
< n e t t i m e - f r >
 
Liste francophone de politique, art et culture liés au Net  
Annonces et filtrage collectif de textes.
 
<>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
<>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
<>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/wws/info/nettime-fr
<>  Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net