www.nettime.org
Nettime mailing list archives

Re: [nettime-fr]
eric on Tue, 23 Sep 2003 11:20:38 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: [nettime-fr]


==> je lis avec interêt votre discussion.
à l'heure où les idustries du disque font de la répression contre le
partage et la copie de musique. il est interessant de voir quelle attitude
un artiste peut adopter.je cite david bowie :

"Il me paraît évident qu'avant la fin de la décennie le commerce
électronique sera amené à bouleverser l'industrie musicale. Dans un même
ordre d'idée, la notion de propriété intellectuelle va être révolutionnée
à un tel degré que le copyright deviendra caduc à force de téléchargements
et de remix de remix de remix, etc. Cette période de transition que nous
vivons est comparable, à mon sens, à l'invention de l'imprimerie. Seule
existait la Bible, jalousement gardée par l'Eglise. Avec Gutenberg, les
mots ont soudain été à la portée de tous, ou presque. J'imagine que la
musique changera pareillement dans son essence et sa fonction. Aussi
accessible que l'eau et l'électricité, il ne sera plus indispensable de
payer pour l'avoir et elle ne sera plus le bien exclusif de quiconque. Et
l'originalité des artistes ne se fondera plus que sur le spectacle."

 j'ai vu dans un post une phrase qui m'a bien plu " no right no left just
copy" . avec "l'oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique"
, cette voie est peut être une solution pour éviter les querelles de
clocher. le peer to peer appliqué à l'art.

j'ai mis un signe copyright sur mon portfolio. comme les chiens urinant
,c'est ma manière de marquer mon territoire. mais franchement on réalise
que tout cela est dérisoire


> le logiciel comme oeuvre littéraire: cela dépend des juridictions, de
> même que le brevet logiciel peut se défendre également:
> comment couvrir les frais de recheche et développement d'une société
> dans le cas de développement d'outils specifiques ? dans certains cas le
> droit d'auteur n'arrange pas ces sociétés et préfèrent breveter leurs
> inovations: C'est le cas es algorythmes utilisées par certains moteurs
> de recherche....
>
> bref je persiste à dire que c'est un autre débat !
> tu parles de dissiper les brumes, bien d'accord, j'ironise autour du
> terme copyleft car bon nombre le prenne au pied de la lettre comme
> contraire du copyright !
> et cela me fait sourire:
> genre 'copyright pour faire pro', 'copyleft pour etre vrai artiste' bla
> bla
>
> genre: on envoie un mail sous copyright derriere tu as 50 mails 'vade
> retro copyright':
> tu vois quand je parle d'ntegrisme
>
>
> pour faire court:
> oui copyleft est un mot, designant une typologie de contrats et licences
> qui existent, et seul ces contrats et licences ont une valeur juridique
> (pas le mot)
> voilà ce que je signifie .....
>
> valery
>
>
>>Il n'y a pas de salades (et je n'en crée pas, autre chose à faire). Il
>> est question de qq chose de précis et complexe, qui a
>>ramifications et qui fait son chemin. C'est sans doute aussi une
>>question de vision. Ca demande du temps qq fois pour dissiper les
>> brumes.
>
>
>
>
> < n e t t i m e - f r >
>
> Liste francophone de politique, art et culture liés au Net
> Annonces et filtrage collectif de textes.
>
> <>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
> <>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
> <>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/wws/info/nettime-fr
> <>  Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net



 
 
< n e t t i m e - f r >
 
Liste francophone de politique, art et culture liés au Net  
Annonces et filtrage collectif de textes.
 
<>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
<>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
<>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/wws/info/nettime-fr
<>  Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net