www.nettime.org
Nettime mailing list archives

[nettime-fr] La constitution de la banque
Louise Desrenards on Sat, 23 Apr 2005 01:45:16 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

[nettime-fr] La constitution de la banque


==============================
Position du syndicat des journalistes (SNJ) sur la constitution:

- La banque centrale européenne n'est pas tenue de rendre publiques ses
décisions.
- Le Conseil européen n'est tenu de rendre publiques ni les recommandations
qu'il formule à un Etat en situation de déficit excessif ni les projets de
sanctions qu'il formule à l'égard d'un Etat.
- Aucune garantie d'accès à l'information en cas de crise en matière de
politique étrangère et de sécurité n'est prévue pour les journalistes.

===============================

LES MEDIAS ET LE REFERENDUM

"Le droit à l'information
n'est pas garanti"

NOUVELOBS.COM | 19.04.05 | 16:22



 par François Boissarie,
premier secrétaire général
du Syndicat national des journalistes


En quoi trouvez-vous que les partisans du "oui" et les partisans du "non"
sont traités de façon inégale ?

- En presse audiovisuelle ou en presse écrite, si on prend le prisme des
chaînes de télévision, des radios, il y a dans les grands médias un
traitement inégal dans la campagne entre les partisans du "oui" et les
partisans du "non". Des études de Politis ou Marianne montrent que les
partisans du "oui" disposent d'un plus grand temps de parole. Ces études
nous montrent clairement le décalage qui existe entre l'opinion relayée par
les médias et l'opinion publique retranscrite par les sondages. Des éléments
concordants nous font partager ce point de vue. Nous nous sommes positionnés
sur le fait que les temps de parole pour les partisans des deux camps ne
sont pas équitables.

Que suggérez-vous pour plus de pluralisme ? Quels mécanismes peuvent être
mis en place pour un traitement plus équitable de l'information ?

- Nous souhaitons davantage de pluralisme dans les médias. Nous allons être
entendus par la commission Lancelot dans les prochains jours. Avec les
grands regroupements de groupes comme Dassault ou Ouest France, on assiste à
une concentration des médias. Les lois ne corrigent pas les problèmes de
concentration de la presse. On souhaite favoriser l'indépendance
rédactionnelle. Nous pensons que c'est dans ces problèmes de pluralisme et
de concentration des médias que l'on trouve les pesanteurs du traitement
équitable de l'information. Je parle à la fois des grands groupes régionaux
de presse écrite, des chaînes télévisées qui ont des parts de marché
considérables, des services publics qui ne jouent pas forcément leur rôle
face au poids de chaînes comme TF1 par exemple.

Pour vous, le projet de traité constitutionnel est critiquable tant sur le
fond que sur la forme. Pouvez-vous nous expliquer votre point de vue ?

- Sur le texte, nous nous sommes centrés sur le droit à l'information et les
droits sociaux, c'est-à-dire sur notre périmètre de syndicat. Au SNJ, nous
pensons que le droit des citoyens à l'information n'est pas garanti.
La banque centrale européenne n'est pas tenue de rendre publiques ses
décisions.
Le Conseil européen n'est tenu de rendre publiques ni les recommandations
qu'il formule à un Etat en situation de déficit excessif ni les projets de
sanctions qu'il formule à l'égard d'un Etat. Aucune garantie d'accès à
l'information en cas de crise en matière de politique étrangère et de
sécurité n'est prévue pour les journalistes. Par ailleurs, face aux risques
d'harmonisation sociale par le bas, que deviendront les statuts spécifiques
des journalistes français et des entreprises de presse, confrontés aux
principes de la concurrence libre et non faussée ? Que deviendront les
droits syndicaux et la politique de l'emploi dans une Europe ultra-libérale
?
Enfin, si le texte permet la casse des services publics, et bien que la
notion d'exception culturelle demeure, rien ne garantit la pérennité du
service public de l'audiovisuel.

Propos recueillis par Manuelle Tilly
(le mardi 19 avril 2005)

Source Nouvel Obs
http://permanent.nouvelobs.com/europe/20050419.OBS4467.html



 
 
< n e t t i m e - f r >
 
Liste francophone de politique, art et culture liés au Net  
Annonces et filtrage collectif de textes.
 
<>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
<>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
<>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/wws/info/nettime-fr
<>  Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net