www.nettime.org
Nettime mailing list archives

Re: [nettime-fr] potentiel esthétique IPv6
clemos on Tue, 8 Apr 2008 18:52:51 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: [nettime-fr] potentiel esthétique IPv6


2008/4/8 y.le guennec <y {AT} x-arn.org>:
> clemos a écrit :
>
>
> > Ce sont des sornettes. D'abord, parce que comme le fait remarquer
> > SUN, cette nouveauté technique n'est pas la révolution que vous
> > essayez de nous vendre; Ensuite parce que cette "économie du lien"
> > dont vous semblez vous réjouir, on sait depuis un moment que son
> > efficacité ultime consiste principalement à valider des rumeurs
> > calomnieuses, à pérsécuter des récalcitrants, à dénoncer des
> > dissidents, et à les punir.
> >
>
>  faut quand même pas exagérer, si internet ne servait principalement qu'à
> ça, est-ce qu'on serait encore ici en train d'en discuter ?

J'exagère à peine.
C'est une tendance dont on peut percevoir les signes assez facilement
et qui n'épargne aucun *protocole*, si vous préférez que je m'exprime
ainsi...
Pour le reste, je vois mal en quoi cette simple constatation pourrait
nous empêcher d'être "ici en train de discuter".

> > L' "économie du lieu", c'est précisément
> > le "PageRank" de Google, qui rend le contenu le plus populaire le
> > plus valide, et donc qui donne toujours raison à la masse contre
> > l'individu.
> >
>
>  je n'y comprends plus rien, "économie du lien" ou "économie du lieu" ?

erreur de frappe, il fallait lire "économie du lien"

> > L'avenement d'IPv6 ne laisse présager aucune "forme de
> > légitimité nouvelle", et ne contredit en rien le principe du Web2.0,
> > dans la mesure ou chacun peut d'ores et deja construire son propre
> > site web 2.0 (qui émettra ET recevra depuis un serveur perso).
> >
>
>  Oui, mais c'est un cas très particulier de ce que recouvre le buzzword
> web2.0. Il y a des différences fondamentales dans le web2.0 entre un réseau
> de blog sur serveurs perso et un service de blogs centralisé type
> blogger.com.
>
>  C'est au même type de différence que fait référence Olivier en comparant
> unicast et multicast, vus comme des fondements architecturaux, il me semble.
>
>  Cette question, cette différence, se pose en fait à tous les niveaux,
> techniques dans le cas d'IPv6 (qui ne résout pas en tant que tel le
> problème, mais ouvre des possibilités), mais aussi artistiques et
> esthétiques dans le cas d'une pratique quelconque.

Pourtant, la différence fondamentale entre le web 1.0 et le web 2.0
n'est *pas* une différence de technologie, c'est une différence de
comportement des utilisateurs qui, autant que je sache, restent libres
d'aller et de venir dans et hors du web 2.0...
Le "problème" du web 2.0 ne se résoudra donc probablement pas par son
"obsolescence" technique prochaine (il est d'ailleurs, et a été dès le
départ, et à bien des égards *deja* obsolète), mais éventuellement par
la découverte d'un moyen encore plus efficace d'aliéner les personnes
par le lien.
Les "moutons" que vous tentez desespérement de "libérer" se fichent de
la liberté, à part de celle de pratiquer le partage frénétique des
données les plus insignifiantes possibles, d'autant que cette
"liberté" supplémentaire que vous souhaiter leur offrir, je peux déjà
vous prédire qu'ils l'emploiront à amplifier encore la crétinerie
infinie de leur "buzz".
Autant dire que vous les libérer d'un joug fantasmatique (l'emprise
des grosses sociétés) pour les précipiter tout entier l'absurdité
intégrale de leur propre non-liberté de petits êtres brassant du vide.

>  Par exemple, on peut considérer que l'art est le produit de quelques
> professionnels hiérarchisés par un système de cotation sur un marché réservé
> à une élite financière. Ou alors, on peut considérer que l'art est une
> pratique ouverte à tous dans un système a-centré d'échanges de valeurs
> symboliques et matérielles.
>
>  La première définition peut être un sous-ensemble de la deuxième, mais
> l'inverse n'est pas possible.
>
>  Dans cette alternative, quel choix est le votre?

Je ne vois pas du tout ce que ces définitions insensées viennent faire ici:
Autant dire que l'arrivée d'IPv6 pourrait résoudre le conflit
israëlo-palestinien...
C'est tout de même l'occasion de préciser qu'à mon sens, le "potentiel
esthétique" d'une technologie est absolument nul: Un livre a t il
moins de "potentiel esthétique" qu'un ordinateur ?
Les "possibilités" qui s'ouvrent avec IPv6 sont d'ordre purement
technologique, l'esthétique n'a rien à voir là dedans, à part à penser
que le progrès techno-scientifique induit un progrès esthétique, ce
qui est totalement absurde: les oeuvres d'art d'aujourd'hui seraient
meilleures que celles d'hier ? Laissez moi rire.

2008/4/8 S/U/N <s.u.n {AT} free.fr>:
>
>  Il se trouve que je traine mes basques, un peu comme Clémos depuis 1998 sur
> le réseau, et des lutins poilus, j'en ai vu débarquer des wagons.
>  Wé on est des vieux de la vieille comme on dit.

Euh en fait je suis pas un vieux de la vieille, j'ai écrit ma première
page HTML après 2000,
Mais ça n'a pas vraiment d'importance.
Tout cela montre seulement que c'est précisément la confusion entre
esthétique et technologie (ou leur indifférenciation, apparemment
pronée par beaucoup ici), et toutes les discussions insensées qui
s'ensuivent, qui n'aboutissent qu'à des absurdités comme
l'épanouissement artistique par IPv6.

2008/4/8 y.le guennec <y {AT} x-arn.org>:
>
>  Je crois que là, il reste 3 possibilités à S/U/N et Clemos:
>
>  - disparaitre drapés dans la dignité

CQFD au sujet de la dénonciation calomnieuse et de la possible
persécution généralisée.
A qui vient-il à l'esprit, dans une discussion face à face, de dire
une telle chose à son interlocuteur ?
Comme je l'ai déjà dit, le terme "troll" est tout à fait symptomatique
de la mentalité qui prévaut sur internet...
Mais surtout, c'est ce terme, et toute la bienséance électronique qui
va avec et qui fait l'unanimité, réduit *considérablement* les
"possibilités esthétiques" du réseau.
Je ne donnerais pas une demi-journée à un Nietzsche ou à un Céline
pour ce faire exclure de tous les cercles de l'internet...

>  - négocier honorablement en reconnaissant les erreurs

Allons-y tant qu'on y est: reconnaissons nos erreurs, en particulier
quand les autres **ne sont même pas capables de les démontrer**

>  - sortir des gonds et trouver une attaque plus vile que celle de
> l'ancienneté (bande de noobs! ;-).

Quant à vous, vous feriez mieux de trouver autre chose que l'attaque
du "troll", qui est non seulement imméritée, mais surtout démontre
votre conformisme sans limite dans la consensualité et la modération
mentale (ne pensons pas trop fort!)

++++++
Clément

 
 
< n e t t i m e - f r >
 
Liste francophone de politique, art et culture liés au Net  
Annonces et filtrage collectif de textes.
 
<>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
<>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
<>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/sympa/info/nettime-fr
<>  Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net