www.nettime.org
Nettime mailing list archives

Re: [nettime-fr] Journée d'action internationale "Freedom not Fear" 11 o
Louise Desrenards on Wed, 24 Sep 2008 09:38:51 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: [nettime-fr] Journée d'action internationale "Freedom not Fear" 11 octobre 2008


Loin du devoir de réserve circonstanciel, quant au dipositif démocratique des élections américaines, de la décision sur le renforcement guerrier de l'engagement de la France en Afghanistan -- disons aussi au Pakistan, puisque les bombardements américains (sans accord allié -- il n'est que de lire les différents messages publiés dans le site de l'ambassade de France au Pakistan depuis trois mois pour le comprendre), mais scellé avec par le gouvernement d'Islamabad sous couvert de poursuite, sur les villages clans pakistanais frontaliers, a commencé depuis plusieurs mois avec déjà de nombreuses victimes -- la chambre des députés hier a choisi son camp : ce sera donc McCain comme poursuite de la politique de Bush au dedans (la sécurité de la politique de la peur) comme au dehors (la guerre au Moyen Orient jusqu'à l'Inde, à la frontière de la Chine et de la Russie).

Au moins sur ce point nous pouvons tous être d'accord, notre président peut-être heureux de rencontrer U2 (qui avaient d'abord signé contre les téléchargements libres, et puis qui s'étaient rétractés, en 2000) pour aider l'Afrique sans recours aux organisations supranationales : il a gagné des points dans le jeu in Secte Bouche.

Ne discutons même pas de l'idéologie qui arme les points de vues opposés sur cette guerre, du moins la décision pouvait-elle être remise au moment de connaître le résultat des élections américaines, afin de respecter l'apparence du jeu démocratique, en évitant les attributions de confiance internationales officielles et publiques, aux candidat en présence selon leur politique ou leurs projets, depuis le camp cadré par l'OTAN (si on le défend).

Il s'agit bien d'abord de relayer le coût de la guerre d'Irak pour permettre à la politique de la guerre américaine dans cette région du monde de se libérer des frais de la guerre d'Aghnaistan -- Pakistan -- Iran ? -- tout en la faisant quand même, en déplaçant la dette sur les pays les mieux producteurs ou vendeurs d'armes de l'OTAN, donc leur intérêt commercial supportant le sacrifice des soldats pour leur bonne cause.

D'ailleurs une femme comme Elizabeth Guigou, qui n'est pourtant pas ma déesse, a parfaitement été claire sur tout ça -- dont le devoir de réserve, en cas de démocratie électorale, et au moins de différer l'échéance de la décision.

Comme monsieur Bouche résolvant le chomage américain sur le front Irakien, des cyclones, et des Tsunamis -- qui font leur travail d'extermination et d'exclusion tous seuls pourvu qu'on n'y pallie pas et qu'au nom de la sécurité on empêche d'y pallier --, voici la seule réponse concrète réelle à la décroissance économique et à la "défaisance" financière des années de crise qui vont s'accentuer, (sauf à payer les banques avec nos taxes et nos impôts pour leur peermettre d'abosrber la dette des spéculateurs dont les parts seront ainsi rachetées et donc leur argent sauvé), que nous venons de recevoir de la part de notre gouvernement et de sa majorité.

Aussi, si nous ne savions plus ce qu'était qu'un pays de droite, au delà des points de vue sur la guerre, nous en voyons exactement le résultat concrètement solidaire d'un des pouvoirs les plus extrêmes de leur droite que les Etat-Uni aient jamais eu pour les gouverner, occupé de tout mettre en place pour pourvoir poursuivre de dominer le monde entier par la force quel que soit le résultat des élections présidentielles (Obama de toutes façons par le jeu des alliances étant entraîné depuis un moment au-delà de la situation de fait à laquelle il pouvait faire face, pour peu que malgré les compromis conclus, le moindre changement fut encore possible ) -- mais cela ne suffira pas pour que l'idéologie s'effectue, il faudra probablement que Mc Cain s'en voie attribué représentativement ?)

Messieurs les députés français salut, vous venez de signer pire que Munich : non pas une alliance par défaut, mais une alliance objective avec l'extrême droite et les neocons américains les plus liberticides de leur histoire moderne aparès le génocide indien et la liquidation des révolutionnaires par la pendaison et la chaise électrique... quel maginifique mandat de la tournante présidentielle européenne ! Chapeau bas l'Europe : couchez-vous devant l'astre avant que vous ne soyez sacrifiés sur son bûcher !

Oui, nous voulons la liberté pas la peur...

coordination {AT} contre-conference.net a écrit :
Ci-joint une information et l'appel à participation pour la journée d'action
internationale "Freedom not Fear".


11 Octobre 2008 : Journée d’action internationnale “Freedom not Fear”

Pour défendre leurs droits et libertés menacés par la généralisation de la
surveillance et de la censure, de nombreuses organisations à travers le monde
appellent à manifester le 11 octobre 2008.

Comme dans d’autres pays, la vie privée et la liberté d’expression et
d’information sont menacées en France: Fichage policier (Ardoise, Edvige,
Cristina), Fichage scolaire (Base élèves), Prélèvements génétiques et fichage
ADN (Fnaeg), Vidéosurveillance, Drones, Géolocalisation, Biométrie, Puçage RFID
(Navigo, Internet des objets), Filtrage du Net, Prohibition logicielle
(amendements Vivendi), Censure des vidéos de violences policières,
Labellisation des sites d’information par le gouvernement, Cyber ordre moral
(Commission “déontologie”), Verrouillage des contenus (DRM), Riposte graduée
(fermeture des accès Internet), Perquisition des ordinateurs, Remise en cause
du délai de prescription pour les délits de presse en ligne, Menaces sur la loi
de la presse de 1881 (codification du droit de la communication), Evincement
progressif du juge (Responsabilité des hébergeurs, Paquet télécom, Mission
Olivennes), Durcissement de la LCEN…

Pour dire non à l’instauration de ce totalitarisme informationnel, nous vous
invitons à participer à l’édition française de Freedom not Fear.

http://humanrights21.org



Faîtes connaître ce site et Freedom not Fear sur le web. Prévenez vos amis,
parlez-en sur vos forums/mettez une bannière Freedom not Fear dans votre
signature ou sur vos sites...

Diffusez l’Appel international :
http://www.humanrights21.org/?p=26

Téléchargez l'affiche A3, imprimez, diffusez :
http://www.humanrights21.org/FNF-gfx/france/Affiche-A3.pdf

Téléchargez les bannières ci-dessous, et faites les pointer sur cette page :
http://www.humanrights21.org/?page_id=57



Communiqué : Appel à participation à la journée d’action internationale
“Freedom not Fear”

Constatant une dérive vers une société de surveillance où la liberté
d’expression et d’information est menacée, les responsables de nombreuses
organisations à travers le monde appellent à une journée d’action commune le 11
octobre 2008.

Manifestations, événements festifs, ateliers de travail… Chaque pays
participera à sa façon à la journée d’action “Freedom not Fear 2008" [1].

En France, toujours plus d’organisations [2] préparent cette journée, et
invitent les organisations attachées à la défense de la vie privée et de la
liberté d’expression et d’information à participer à ce projet [3].

Seule une action à l’échelle mondiale peut désormais lutter contre le
totalitarisme informationnel : De plus en plus de pays à travers le monde sont
en train de rejoindre ce mouvement, qui doit encore se propager. Nous appelons
tous ceux qui ont des contacts avec des militants de pays ne participant pas
encore à les mettre en relation avec la coordination freedom not fear [4].

[1] https://wiki.vorratsdatenspeicherung.de/Freedom_Not_Fear_2008
[2] Odebi, Big Brother Awards, Marsnet, Globenet, le Réseau RAIDH,
Artisnotdead, Propagande.org, Wireless Marseille, Contre-conférence, Kraken
Art, Dogmazic, Mutins, In Libro Veritas, Tmplab Hacklab, La Quadrature du net,
...
[3] Ecrire à contactAThumanrights21.org ou
http://www.humanrights21.org/?page_id=21
[4] https://wiki.vorratsdatenspeicherung.de/Freedom_Not_Fear_2008/HowTo

Appel Commun :

Journée internationale d’action du 11 octobre 2008
“Freedom not fear - Stop the surveillance mania !”

Une large coalition de collectifs et d’organisations vous appelle tous à
rejoindre l’action organisée contre la surveillance excessive des gouvernements
et des multinationales.

Le 11 octobre 2008, dans de nombreux pays, des gens vont descendre dans la rue
avec comme mot d’ordre « Freedom not fear 2008 ». Des actions pacifiques et
créatives, du défilé à la teuf, auront lieu dans un grand nombre de capitales
européennes.

La surveillance-mania se propage à grands pas. Les gouvernements et les
multinationales enregistrent, surveillent et contrôlent nos faits et gestes de
manière toujours plus systématique. Quoi que nous fassions, quoi que nous
disions ou à qui nous téléphonions, où que nous allions, quels que soient nos
amis, ou nos centres d’intérêts, ou les groupes auxquels nous appartenons, le
gouvernement « big brother » et les entreprises « little brothers » en savent
de plus en plus sur nous.

Les atteintes à la vie privée et à la confidentialité qui en résultent
remettent en cause la liberté de religion, la liberté d’expression, mais aussi
le secret professionnel des médecins, des services sociaux, des avocats et des
journalistes.

L’agenda des multiples réformes du secteur de la sécurité révèle la convergence
de la police, des agences de renseignement et du militaire, menaçant de faire
disparaitre la séparation et l’équilibre des pouvoirs.

Utilisant des méthodes de surveillance de masse, la coopération sans frontières
des militaires, des services de renseignement et des autorités policières mène
tout droit à de nouvelles frontières et de nouveaux murs, construisant ainsi de
véritables forteresses en Europe et sur d’autres continents, visant directement
les réfugiés, les gens “différents” mais également les militants et activistes
politiques, les pauvres et les déshérités, ou encore les supporters sportifs.

Se sentant constamment épiés et surveillés, les gens ne peuvent plus défendre
librement leurs droits ni lutter pour une société plus juste. La surveillance
massive devient une menace pour l’avenir de nos sociétés libres et
démocratiques. Elle met également en danger le travail et l’engagement des
associations civiles.

De plus, la surveillance, la méfiance et la peur transforment progressivement
notre société en un troupeau de consommateurs qui n’auraient “rien à cacher”
dans une vaine illusion de sécurité totale ? Ils devraient être prêts à
abandonner leurs libertés. Nous ne voulons pas d’une telle société !

Nous pensons que le respect de la vie privée est une part essentielle de la
dignité humaine. Une société libre et ouverte ne peut exister sans une
communication et des espaces inconditionnellement privés.

Le traçage et le fichage électronique systématiques de toute la population sont
loin de nous protéger du crime. Ils coûtent des milliards d’euros et portent
atteinte à la vie privée de citoyens innocents.

Sous le règne de la peur, et d’une sur-activité aveugle, les mesures de
sécurité ciblées et pérénisées s’avèrent inefficaces, alors que dans le même
temps, on omet de résoudre les problèmes quotidiens de la population, tels que
le chômage et la pauvreté.

Afin de protester contre la sécuritaro-mania et la surveillance excessive, nous
descendrons dans les rues des grandes villes de nombreux pays le 11 octobre
2008. Nous vous appelons tous à vous joindre à cette protestation pacifique.
Les politiciens doivent comprendre que nous sommes prêts à descendre dans la
rue pour défendre nos libertés.

Vous pouvez trouver les dernières informations sur les différentes
manifestations et la liste des villes participantes sur :
http://wiki.vorratsdatenspeicherung.de/Freedom_Not_Fear_2008.

Nos demandes

1. Réduction de la surveillance

* Suppression de la conservation généralisée des logs de nos télécommunications
(rétention de données).
* Abolir la collecte généralisée de nos données biométriques.
* Abolir la collecte généralisée de nos données génétiques.
* Supprimer la vidéosurveillance permanente et les techniques de détection
automatique.
* Supprimer le financement pour le développement de nouvelles techniques de
surveillance.
* Pas d’enregistrement généralisé de tous les voyageurs aériens (données PNR).
* Pas d’échange d’informations avec les États-Unis et autres États qui n’ont
pas de protection efficace des données.
* Pas d’espionnage de nos ordinateurs, à distance ou non.
* Pas de surveillance et de filtrage des communications Internet (Paquet
Télécoms UE).

2. Evaluation des moyens de surveillance existants

Nous appelons à un examen indépendant de tous les moyens de surveillance quant
à leur efficacité et leurs effets secondaires préjudiciables.

3. Moratoire pour les nouveaux moyens de surveillance

Après l’armement des pays de ces dernières années, nous demandons le gel
immédiat des nouvelles lois sécuritaires, qui restreignent les libertés
civiles.

4. Garantie de la liberté d’expression, de dialogue et d’information sur
l’Internet

* Interdire le déploiement de technologies de filtrage sur les infrastructures
réseaux des FAI.
* Garantir que seul le juge indépendant et impartial puisse déclarer un contenu
illicite et demander son retrait d’un site web.
* Créer un véritable droit de citation multimédia, aujourd’hui indispensable au
débat public dans les démocraties.
* Garantir la protection des lieux communs d’information, de dialogue, et
d’expression sur internet (sites participatifs, forums, blogs) aujourd’hui
menacés par des lois inadaptées et qui poussent à l’auto-censure (”chilling
effect”).

http://humanrights21.org



< n e t t i m e - f r >

Liste francophone de politique, art et culture liés au Net Annonces et filtrage collectif de textes.

<>  Informations sur la liste : http://nettime.samizdat.net
<>  Archive complèves de la listes : http://amsterdam.nettime.org
<>   Votre abonnement : http://listes.samizdat.net/sympa/info/nettime-fr
<> Contact humain : nettime-fr-owner {AT} samizdat.net