www.nettime.org
Nettime mailing list archives

<nettime> Paris Burning but Not Queer x2 (French text)
Cooper Melinda Dr (NAM) x521 on Wed, 23 Nov 2005 21:52:38 +0100 (CET)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

<nettime> Paris Burning but Not Queer x2 (French text)


Not sure if this has been posted on nettime - it's a french posting on arson
attacks (on women not cars) in the banlieue, with reference to French sites/groups
like Ni putes ni soumises. I'm not sure if there's a translation our there
somewhere. * Melinda

-----Original Message-----
From: Giselle Donnard [mailto:giselle {AT} donnard.net] 
Sent: Tuesday, November 22, 2005 8:49 PM
To: multitudes-infos {AT} samizdat.net
Subject: [multitudes-infos] Les jeunes filles br?l?es vives dont personnene parle


J'ai d?j? pas? l'info;


Je dirai surtout qu'on s'?meut beaucoup plus de voitures que de jeunes femmmes brul?es!

=================

Les jeunes filles br?l?es vives dont personne ne parle ? "Apr?s les voitures, on
br?le les filles?!" disait d?j? Kahina en 2002, apr?s la mort de sa s?ur, Sohane
Benziane, br?l?e vive.


On compte par milliers les voitures qui br?lent en ce moment dans les banlieues,
et les m?dias ne parlent plus que des "jeunes des cit?s"... mais o? sont les
"filles des cit?s"?? absentes. On ne les voit pas, ne les entends pas, dans cette
actualit? au masculin.  Elles existent pourtant. Et auraient bien des raisons de
se plaindre. Car on sait que partout o? r?gne la violence, femmes et filles en
sont les premi?res victimes. Car on sait, plus prosa?quement, qu?on ne br?le pas
que les voitures, mais aussi les femmes, comme le disait d?j? Kahina Benziane
en?2002, apr?s la mort de sa s?ur, Sohane, br?l?e vive. Car on se souvient de la
"marche des femmes des quartiers" qui a ensuite travers? la France en?2003 pour
tirer la sonnette d?alarme, d?non?ant ces violences, multiples et quotidiennes. 
Quelques ann?es apr?s, on aurait esp?r? qu?ayant ?t? entendues, les choses aient
chang??: qu?on ne br?le plus les filles, que les m?dias daignent s?int?resser ?
elles, relayer leur parole.

Mais non, comme le disait aussi Kahina, ?a n?en finit pas de br?ler. Le 8?novembre
dernier, l?Alliance des Femmes pour la D?mocratie apprenait que plusieurs jeunes
femmes avaient ?t? violemment agress?es ces derniers jours, l?une ?chappant de
justesse ? une immolation?(1). Et voici le mail que je re?ois ce matin,
abondamment forward??:

J?habite ? Neuilly sur Marne et je voulais t?moigner d?un fait dramatique qui
vient d?arriver tout pr?s de chez moi. Dimanche matin ? 9H une jeune fille
Marocaine, Sh?razade, 18?ans a ?t? br?l?e vive par 2?jeunes Pakistanais. La seule
erreur qu?elle a commise, c??tait de refuser les avances insistantes de l?un d?eux
et de refuser les nombreuses demandes en mariage qu?il lui avait faites.
Aujourd?hui Sh?razade est ? l?h?pital au service des grands br?l?s, son corps et
son visage sont br?l?s ? 60% et elle se trouve dans un coma artificiel pour lui
?viter des souffrances insupportables. Aucun journaliste n?est l? pour relater
cette trag?die alors qu?on nous abreuve chaque jour d?images sur la violence dans
les banlieues.

?a ressemble ? s?y m?prendre ? un hoax (information sensationnelle, br?lante
d?actualit?, appel ? l?aide), mais c?est h?las v?ridique. Une br?ve de l?AFP dat?e
du 14 novembre?(2) et France?3?r?gion (dimanche soir) ont, bri?vement, relay?
l?information, comme s?il s?agissait d?un cas isol?, parlant encore de "d?pit
amoureux", mais toujours pas de crime sexiste. D?autres m?dias "alternatifs", des
sites web, s?enqui?rent maintenant de l?origine culturelle des protagonistes
arguant que ces faits sont "coutumiers dans ces cultures". Or la violence n?est
jamais le propre d?une ethnie, d?une culture ou d?une religion (except? dans les
conceptions x?nophobes o? les barbares, c?est toujours "les autres").  Ce n?est
pourtant pas la premi?re fois qu?une femme est br?l?e (lapid?e, battue, abattue,
poignard?e, ?trangl?e... les m?thodes, et les ?pith?tes les qualifiant, ne
manquent pas). Faut-il encore le rappeler?: la violence dans les relations de
couple, premi?re cause de mortalit? et d?invalidit? des femmes en France et en
Europe, est pr?sente dans tous les milieux socio-culturels. Et on conna?t bien le
sc?nario de ces meurtres (ou tentatives de meurtres) de s?paration. Quand
regarderons-nous ces actes criminels pour ce qu?ils sont??

Et ?a ne fera pas la une, une femme br?l?e vive, morte ou rescap?e, valant
manifestement moins que plusieurs milliers de voitures br?l?es. Encore, s?il n?y
en avait qu?une?! J?en compte d?j? trois, et il y a fort ? parier que, masqu?es
par cette indiff?rence qui les rend invisibles, elles sont bien plus nombreuses ?
souffrir, br?ler, et en mourir.

 (1) Une jeune femme dans le quartier du Champy a ?chapp? de tr?s pr?s ?
l?immolation ce week-end lors d?incidents ? Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis).
(...) Au Pav?-Neuf, un quartier tout proche, deux jeunes femmes ont aussi ?t?
attaqu?es alors qu?elles conduisaient. Elles ont ?t? sorties de force de leur
v?hicule par les cheveux lors d?attaques d?une violence inou?e men?es par de
petits groupes tr?s mobiles. (...) Dans la Loire, ? Ricamarie, c?est en plein
apr?s-midi, dimanche vers 16h30, qu?une femme a ?t? s?rieusement br?l?e dans un
bus. Des agressions tr?s violentes, Le Parisien, mardi 8 novembre 2005.

(2) Une jeune femme a ?t? hospitalis?e dans un ?tat jug? tr?s s?rieux dimanche
apr?s avoir ?t? br?l?e vive par son ancien ami ? Neuilly-sur-Marne
(Seine-Saint-Denis), a rapport? la police lundi. Selon les premiers ?l?ments de
l?enqu?te de la brigade criminelle, la jeune femme, ?g?e d?une vingtaine d?ann?es,
a ?t? asperg?e d?essence par le suspect dans une rue non loin de chez elle. Il a
mis le feu et pris la fuite se br?lant au bras, selon des t?moins. Le suspect, qui
a agi "par d?pit amoureux", a ?t? identifi? et devait ?tre interpell? "sans
d?lai", selon la source. La jeune femme a ?t? admise ? l?h?pital dans un ?tat jug?
tr?s grave, a-t-on indiqu? lundi. Une jeune femme hospitalis?e apr?s avoir ?t?
br?l?e vive par son ancien ami, PARIS, 14 nov 2005 (AFP) On apprend aujourd?hui
que Sh?razade est toujours ? l?h?pital en coma artificiel, mais que ses jours ne
sont plus en danger, elle survivra. Romy Duhem-Verdi?re - 16 novembre - R?pondre ?
cet article
         
Les jeunes filles br?l?es vives dont personne ne parle
 17 novembre 2005, par folamour - R?pondre ? ce message
 S?il existe cet enfer qu?ils promettent, pourquoi ont-ils tant besoin de le cr?er
sur Terre??
         
Ravages de la pudeur antiraciste
 18 novembre 2005, par Daniel - R?pondre ? ce message

Bonjour, ? la suite de l?info diffus?e par Tous contre le voile dont le site
renvoyait notamment ? celui-ci, j?ai ?crit deux notes dans mon blog. Ce silence me
para?t d?autant plus inqui?tant, qu?il semble cautionn? par des gens comme Edgar
Morin et Francois Burgat dans des entretiens publi?s dans l?Express. L?un parle de
multiculturalisme, de diff?rences culturelles qu?il faut accepter et le second est
lamentable avec Caroline Fourest qu?il accuse d?islamophobie.

Ravages de la pudeur antiraciste 17 nov. 05 Sh?h?razade et les Ligues pour le
Droit ? l?Horreur 16 nov. 05

 > ?: http://danielattias.blog.lemonde.fr/?(...)
         
NPNS se mobilise aupr?s de Sh?razade
 18 novembre 2005 - R?pondre ? ce message
 ??Sh?razade, une jeune fille comme les autres, votre voisine, votre amie. Un
dimanche matin ? 9h, sa vie a bascul? et la n?tre avec. Un homme a voulu la
condamner en brulant son corps, simplement parce qu?elle avait dit "NON".  Ni
putes ni soumises se mobilise aupr?s de sa famille, ses ami-es, son ?cole.??

 > Sh?razade, victime pour avoir dit "NON"?:
 > http://www.niputesnisoumises.com/htm?(...)
         
Comment aider Sh?razade??
 22 novembre 2005, par Romy - R?pondre ? ce message

Aux derni?res nouvelles, Sh?razade est toujours dans le coma. Sa famille et ses
ami-e-s sont touch?s par les nombreux t?moignages de sympathie, mais ?tant
?norm?ment d?march?s, ne peuvent r?pondre ? toutes les sollicitations sereinement,
et pr?f?rent concentrer tous leurs efforts pour aider Sh?razade.

Merci de ne plus faire suivre le mail initial, qui g?n?re trop de sollicitations
en retour.

Je pense qu?il faut maintenant laisser les assos d?aides aux victimes faire leur
travail aupr?s de cette famille, et nous consacrer quant ? nous, internautes, ?
briser le silence m?diatique, faire conna?tre et d?noncer ces violences, pour
qu?il n?y ait plus de prochaine Sohane, Pascale, Fabienne ou Sh?razade (toutes
br?l?es vives en France depuis 2002, sans compter celles rest?es dans l?anonymat). 
C?est la meilleure aide que nous pouvons apporter d?sormais.


--

m u l t i t u d e s - i n f o s Liste transnationale des lecteurs de "Multitudes"
................................ Pour envoyer un message :
multitudes-infos {AT} samizdat.net Pour s'inscrire :
<mailto:sympa {AT} samizdat.net?subject=subscribe%20multitudes-infos> Pour se
d?sinscrire : <mailto:sympa {AT} samizdat.net?subject=unsubscribe%20multitudes-infos>
Pour acc?der aux archives, se mettre temporairement en "no mail", etc.:
http://listes.samizdat.net/sympa/info/multitudes-infos Administration de la liste
: emmanuel.videcoq {AT} wanadoo., gdoublet {AT} noos.fr Site Web de la revue multitudes :
http://multitudes.samizdat.net

#  distributed via <nettime>: no commercial use without permission
#  <nettime> is a moderated mailing list for net criticism,
#  collaborative text filtering and cultural politics of the nets
#  more info: majordomo {AT} bbs.thing.net and "info nettime-l" in the msg body
#  archive: http://www.nettime.org contact: nettime {AT} bbs.thing.net